Des blocs d’espace. Chasseur de Dragon

En plongeant dans Chasseur de Dragon (Dragon hunters), adapté par Qwark de sa propre série et Guillaume Ivernel à qui il arrive de se retourner sur Moebius, on voit l’espace se remplir. Pas seulement une surface plane, déjà remplie méthodiquement et avec évidence par quelques vieux chinois, ou systématiquement et avec paradoxe par M. C. Escher.
Non : un espace avec de la dimension x, y + z.
Un volume vaste, évidé. Avec de vrais masses dans les 6 directions.
Mais comme les remplisseurs de plan sus-cité il y a aussi évidence c’est à dire un plein de vide peuplé et paradoxe : une gravité sans centre.
Et ça c’est fort, d’autant plus qu’il y a Dragon ! Pas un piaf surdimensionné qui pète le feu mais une incarnation chaotique de l’entropie où finira l’univers. Et où les gentils héros trouvent cette bête de la fin des temps occupée à la déstructuration de leur monde, où la matière se répand en cendre brownienne. De la grosse poussière, des blocs d’une peut-être ex-sphère planétaire dont on sent mais ne voit jamais l’origine. Et pourtant il y a une fin.
Alors que les 3 dimensions aveuglent de plus en plus les yeux, là elles explosent de sens.
Yessongs, Roger Dean, 1973

Yessongs, Roger Dean, 1973

Cela rappelle ce vieux ringard de Roger Dean, initiateur du truc quand même dans les 70’s. Sur des pochettes progressives, Yes ! Et ça ringardise Avatar, pas le vrai et dernier Maitre de l’Air dont le roublard Shyamalan se charge, mais le blockbuster avec ses morceaux de planète flottante dont seule la surface est érodée. Périphérie où s’affrontent l’esclavagisme colonial et le traditionalisme réactionnaire sur des axes bien centrés.
Les chasseurs de Dragon méprisent le centre et peuplent le milieu.
Il y a une fin, anarchique, mais il n’y aura jamais de centre.
C’est évident.
[ERIC FLUX]

Chasseur de Dragons, Arthur Qwak, Guillaume Ivernel, 2008

Advertisements

2 réponses à “Des blocs d’espace. Chasseur de Dragon

  1. Je suis revenu de Dean=ringard. En fait, j’ai même envie de le réhabiliter. Il est vrai qu’il décrivait dans les pochettes d’albums des mondes fantasy doux et gentillets mais dans une période qui voit la fantasy calibrée tendance jeux vidéos/mangas, son univers prend une dimension supérieure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s