Infinite Marvel

Game One – X men

Dans le monde des comics la mutation est une condition de survie.
Lecteur français, mais depuis le début, des parutions Marvels (Lug, Semic, Panini) je tombe encore parfois sur des choses surprenantes. Il faut les saisir à vif ça passe vite.
Ainsi en ce moment ceux qui ont Game One peuvent se délecter d’une curiosité : une série animée relookant des héros Marvel aux couleurs du Japon.
Et il s’agit bien d’un métissage globalement réussi plongeant en 4 saisons de 12 épisodes Iron Man, les X-Men, Wolverine et Blade dans un environnement strictement nippon.
Les moyens sont là, ce n’est pas une production de bas niveau, l’animation l’est vraiment, les décors variés et les histoires plutôt finaudes.

Game One – X-Men

Parmi les voix américaines le scrutateur maniaque de générique notera entre autres les frères Petrelli (ex-Heroes) : Milo Ventimiglia est Logan et Adran Pasdar Tony Stark, coïncidence amusante ! Mais surtout au sommet de ce générique trône Warren Ellis en personne. Pour lui il y a de l’exercice de style dans l’air, prendre des Univers comme ceux d’Iron man ou des X-Men pour les adapter au Japon en restant fidèle aux codes de ces Héros c’est de la haute voltige.
Il en ressort que les japonais sont moins timides que les américains quand il s’agit d’impliquer le pouvoir politique : Iron Man se débat dans une intrigue d’espionnage gouvernementale, ce n’est pas Ghost in the Shell mais on sent la marque.
Le plus évident c’est Wolverine. Déjà il parle Japonais couramment « – tu parles japonais toi, – il semblerait » réplique fameuse d’un très vieux X-Men alors qu’il allait rencontrer Mariko, elle est au centre de l’histoire ainsi que Yukio et d’autres classiques comme Madripoor.
C’est cohérent même si les bastons sont un peu répétitives !

Game One – X-Men

Le segment le plus réussi étant celui des X-Men. Une des toute récente et nouvelle jeune mutante Armor étant japonaise c’est l’excellente figure centrale choisie pour emmener Tornade, The Beast, Wolverine et Cyclope au Japon juste après le drame post Phenix. Une relecture donc mais qui réussi à condenser l’essentiel des thèmes mutants : évolution, racisme, rapports générationnels, pouvoirs anarchiques et contrôle de soi. Akira n’est pas si loin !
La dramaturgie de l’anime japonais faite d’exagération dramatique (ah ces profonds soupirs ridicules venus du ventre à chaque surprise ben…) fonctionne ici idéalement !

Game One – X men

La stature iconique des personnages est exactement soulignée, et rappelle justement les trames originelles, bien mieux que les adaptations américaines bien plus besogneuses.
Certes, sans gâcher l’intrigue, l’habitué comprendra rapidement les origines de la légion proteiforme que l’on nous présente et savourera par avance les changements prévisibles dans la relation Scott/Emma mais est-il utile de connaître Thanos pour apprécier The Avengers ? Bizarrement réussi lui aussi.
Transition parfaite pour la grande nouveauté Marvel du moment.

Avenger vs Xmen

Elle est technologique et s’appelle Marvel Infinite Comics ou comment intégrer la Réalité Augmentée aux Comics. C’est compliqué donc c’est expliqué ICI.
Le résultat est intrigant mais voir le comics initial lui-même est déjà une expérience impressionnante. Un format idéal pour être lu sur tablette, le clic de déroulement des images donnant une vrai simulation cinématique, les effets sont simples et efficaces, ça présage mal le futur du comic papier ! Le premier numéro de cette gamme renommée Marvel « symbole de l’infini » Comics vient d’arriver sur terre dans le sillage de Nova et se nomme : Avengers vs.X-Men Infinite 01
Car en plus cela s’inscrit dans le nouveau crossover opposant X-Men et Avengers.
Avec la silhouette de Phenix en arrière plan il semblerait que l’avenir nous redonne enfin cette icône unique disparue depuis des années, et, espérons le, le retour de Jean Grey.
Oui je suis vieux et nostalgique mais après l’avoir revue dans l’animé sus-nommé elle vous manquera aussi donc pour en finir avec l’éternel retour prophétisons un nouveau cycle de film aboutissant au choc d’une rencontre X-Men/Avengers vs Thanos avec Phenix comme deus ex-machina. Un rêve non ???

[ERIC FLUX]

Advertisements

3 réponses à “Infinite Marvel

  1. Ben, comment ils vont vendre leur collec sur Ebay, les fans ? De ce point de vue là, je pense que le papier sera encore recherché même si les prix risquent de monter.

  2. Pour les amateurs de Warren Ellis, son premier roman « Artères souterraines » était vraiment bon et déjanté à souhait.
    Par ailleurs, il faut continuer à croire dans le support papier, sinon comment obtenir des pièces de collection?

    • Effectivement si la BD numérique marche un jour cela risque de mettre fin à la rareté et donc à tout un tas de collections et de spéculations (bonne nouvelle ?).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s