Curiosités antiques. Lo et Prunelle la fille du cyclope.

Hasard des parutions, hasard des sélections du festival d’Angoulême : deux albums, qui figureront en compétition de l’édition 2011 (l’un en compétition officielle, l’autre en sélection jeunesse), revisitent les antiquités gréco-romaines.

Lo. Lucie Durbiano

Lo de Lucie Durbiano (Collection Bayou, Gallimard)

Depuis la parution en 2006 d’Orage et Désespoir, on guette toujours avec impatience et curiosité des nouvelles de Lucie Durbiano. Récit d’amours adolescentes et de vacances à la mer, Orage et Désespoir surprenait par un final surnaturel et gothique à la Lovecraft, après avoir débuté comme une bluette de Rohmer… Et avec Lo, si l’on pense encore à l’auteur de Pauline à la plage, c’est plutôt pour son côté Amours d’Astrée et de Céladon. Dans Lo comme dans le dernier opus du vieux maître es-marivaudages, des jeunes gens, faussement candides et plutôt délurés, vivent leur éducation sentimentale en  toge et sandales dans un cadre de poésie bucolique.

Lo. Lucie Durbiano

Lo est une libre adaptation de Daphnis et Chloé, pastorale de Longus, auteur grec du troisième siècle de notre ère. Le cadre de la pastorale, peuplée de bergers et de bergères, de nymphes et de satyres, de dieux et de demi-dieux, offre à Lucie Durbiano la possibilité de repousser ou de redessiner les frontières de sa carte du Tendre. Un tel univers lui permet en effet de soumettre ces êtres désirants et gorgés de sève à toutes les combinatoires amoureuses imaginables. Hommes, femmes, nymphes, faunes, animaux et dieux : tous sont démocratiquement conviés à inventer de nouvelles combinaisons aux jeux de l’amour et du hasard. Le décalage permanent entre le contexte antique-mythologique et la tonalité contemporaine des dialogues confère à cette aventure un charme bizarre et irrésistible.

Prunelle la fille du cyclope. Vicky Portail-Kernel et Cédric Kernel

Prunelle la fille du cyclope de Vicky Portail-Kernel et Cédric Kernel

Troisième album de la collection jeunesse Étincelle des éditions Ankama, Prunelle la fille du cyclope explore le versant enfantin du Mont Olympe. L’histoire débute le jour de la rentrée des classes. Prunelle, la fille du cyclope Argès et de la muse de la Tragédie Melpomène, y fait la connaissance de deux cancres promis à une belle postérité : Hercule et le Minotaure. Ayant commis une bêtise de dimension prométhéenne qui leur attire les foudres de Zeus, les trois gamins se voient confier quatre quêtes épiques. (Pour le jeune Hercule, on peut y voir une préparation aux travaux qu’il effectuera dans sa maturité).

Prunelle la fille du cyclope. Vicky Portail-Kernel et Cédric Kernel

Les quatre quêtes entreprises par le trio mythologique fournissent à cet album jeunesse son lot de péripéties menées à fond la caisse, c’est un peu la loi du genre. Dans l’ordre : rapporter un cheveu de la Méduse, trouver au fond des mers une perle de Thétis, descendre aux enfers pour dérober à Hadès son casque d’invisibilité, et enfin rapporter un élixir d’amour concocté par la magicienne Circé. L’habileté des auteurs de Prunelle étant de faire de leur récit d’aventures une visite des lieux et du panthéon de la Mythologie gréco-romaine.

Prunelle la fille du cyclope. Vicky Portail-Kernel et Cédric Kernel

[GIL]

La compétition officielle Angoulême 2011
La sélections des albums jeunesse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s